Le Prix Renaudot des lycéens 2021

lundi 22 novembre 2021
par   ROCHET M

L’édition 2021
Outre la classe de 1GE du lycée et une classe du lycée des Grippeaux, des classes de Loudun évidemment mais aussi, Angoulème, Châtellerault, Dax, La Rochelle, Limoges, Pont-l’Abbé-d’Arnoult, Poitiers, Romorantin et Saumur faisaient également partie du jury, ainsi que des élèves du lycée français de Bruxelles et d’un établissement roumain dont deux professeures et deux élèves avaient fait le déplacement jusqu’à Loudun pour élire leur roman préféré. Quel courage et quel intérêt remarquable pour la littérature française !

Auparavant, à partir du mois d’octobre, dès réception des livres, les lycéens s’étaient répartis les lectures. Certains ont lu tous les livres en moins de six semaines. Bravo !
Au programme : Premier Sang d’Amélie Nothomb (hors concours après avoir reçu le prix Renaudot). Une femme remarquable de Sophie Avon, Les Envolés d’ Etienne Kern, Le Rapport chinois de Pierre Darkanian, Ne t’arrête pas de courir de Mathieu Palain et La carte postale d’Anne Berest.

Le Jeudi 18 novembre, les 2 représentants choisis par la classe de 1GE, Robin Geffard et Lina Oualim sont allés à Loudun accompagnés de Mme Baradat et Mme Rochet pour débattre avec les autres lycéens afin d’élire le lauréat 2021. Les échanges ont duré plus de 2 heures et ont abouti à un vote en faveur du roman d’Anne Berest, La carte postale.
L’aventure se poursuivra en décembre avec la rencontre d’Anne Berest à Loudun o๠elle viendra pour recevoir son prix et répondre aux questions des jeunes ;}

Le roman
Le choix de ce roman de 500 pages prouve que les jeunes aiment consacrer du temps à la lecture parce qu’ils ont compris qu’elle était un moyen de découvrir des styles d’écriture et des regards sur le monde, de connaître des sociétés réelles ou fictives, passées ou contemporaines, de s’échapper de la réalité pour soulager ses peines et ses tourments, de s’évader par le pouvoir de l’imaginaire, de vivre à travers les personnages des aventures exceptionnelles, de nourrir son esprit, de s’épanouir.... d’être heureux.se, peut-être un peu aussi ....
Sur la quatrième de couverture de ce roman publié aux éditions Grasset en 2021, on peut lire :
« La carte postale est arrivée dans notre boîte aux lettres au milieu des traditionnelles cartes de vœux. Elle n’était pas signée, l’auteur avait voulu rester anonyme. Il y avait l’Opéra Garnier d’un côté, et de l’autre, les prénoms des grands-parents de ma mère, de sa tante et de son oncle, morts à Auschwitz en 1942. Vingt ans plus tard, j’ai décidé de savoir qui nous avait envoyé cette carte postale, en explorant toutes les hypothèses qui s’ouvraient à moi ».
Dans plusieurs entretiens, Anne Berest précise : « Ce livre m’a menée cent ans en arrière. J’ai retracé le destin romanesque des Rabinovitch, leur fuite de Russie, leur voyage en Lettonie puis en Palestine. Et enfin, leur arrivée à Paris, avec la guerre et son désastre.
J’ai essayé de comprendre pourquoi ma grand-mère Myriam fut la seule qui échappa à la déportation. Et d’éclaircir les mystères qui entouraient ses deux mariages.
Le roman de mes ancêtres est aussi une quête initiatique sur la signification du mot "Juif" dans une vie laà¯que. »

L’autrice
Anne Berest est la fille de la linguiste Lélia Picabia et de Pierre Berest, ingénieur général des mines. Elle est l’arrière-petite-fille de Francis Picabia et de Gabrièle Buffet-Picabia.
Après des classes préparatoires au lycée Fénelon, elle soutient un mémoire d’études théâtrales.
En 2001, elle crée au Théâtre du Rond-point la revue théâtrale Les Carnets du Rond-Point.
En 2006, elle fonde Porte-plume, structure éditoriale spécialisée dans les livres de mémoire.
La carte postale est son cinquième roman
En 2017, elle publie avec sa sœur, l’écrivaine Claire Berest, une biographie à quatre mains intitulée Gabriële, dont l’héroà¯ne est Gabrièle Buffet-Picabia, la femme du peintre Francis Picabia, et compagne de l’artiste Marcel Duchamp.
Elle est membre du Collectif 50/50 qui a pour but de promouvoir l’égalité des femmes et des hommes et la diversité dans le cinéma et l’audiovisuel.



Portfolio

Les romans en lice pour l'édition 2021 Le jury Anne Berest